Archive for the 'Radio' Category

22
Mai

Dans l’autoradio…

… on trouve aussi de la super herbe.

Prenant régulièrement ma voiture pour aller travailler, il m’arrive fréquemment de scruter ce qui se passe sur la bande fm. Voici un exemple, datant de ce jeudi. Ce jour ci, mon autoradio callé sur France Inter ne diffuse que de la musique d’ascenseur vaguement jazzy. S’agit-il d’une grève du service public, me demande-je ? (si vous avez déjà écouté la dite radio un jour de grève, vous voyez forcément de quel type de musique il s’agit). Au deuxième solo de clarinette, je zappe furtivement sur Nova, qui tripe Latino, et si la prog est comme d’habitude sur cette radio d’une intégrité irréprochable, je dois avouer que ce n’est pas tout à fait ma came (comme on dit à La Nouvelle Star). Me voici donc aussitôt sur Oui Fm. Sans tirer sur une ambulance (d’ailleurs, est-ce une ambulance ? je suppose qu’ils doivent y trouver leur compte quelque part), voici le spectacle de piètre qualité auquel j’ai assisté, dans l’ordre :

– Electric Light Orchestra – Mr Blue Sky. Je n’ai rien contre ce groupe du début des 70’s, ni contre cette chanson, mais il faut savoir que Oui Fm n’a jamais diffusé ce titre (à part peut-être dans des émissions spécialisées). Le fait de sa présence à l’antenne à heure de grande écoute tient donc simplement à l’actualité publicitaire, puisque c’est SFR qui l’a remis au goût du jour dans un spot TV. Si vous voyez pas ce que c’est, jetez un rapide coup d’oeil ici.
On est habitué à ce que les pubs fassent dans le rock, et parfois avec un certain goût : Voici pour EDF, avec les Strokes (spéciale dédicace à Flo) , voici pour Renault avec Devendra Banhart (spéciale dédicace à.. euh..) , et encore pour Yves Rocher avec le Spinto Band . Ce qui me dérange beaucoup plus, c’est que ce soit un opérateur de téléphonie mobile qui donne des idées à une grande radio rock plutôt que l’inverse..A la limite pour une radio qui passe de la musique entre midi et 2 comme on dit, mais pour LA radio rock, ça fait pas sérieux.

– Gonzales – Working Together. Là encore, je n’ai rien contre Gonzales (sinon que c’est le petit ami de Leslie Feist, salaud) , bien au contraire, étant donné son influence sur la scène locale Canadienne et ma profonde estime pour celle-ci . Mais encore une fois, Oui Fm n’a jamais passé de titre de Gonzales, et ils s’y mettent maitenant, à diffuser un titre de son dernier album qui est vaguement une tentative de revival disco, et de ce que j’en ai entendu relève plus des Bee Gees qu’autre chose… Pourquoi ne pas choisir plutôt un extrait du génial Solo Piano à la place ?

– Manu Chao – Besoin de la lune. Vous avez déja entendu ça ? Bon il a fait des choses énormes, cet homme là. Mais ça, non, je vois pas trop l’intérêt..

Bon ça aurait pu être pire, vous me direz (vraiment ?). Bah oui ils auraient pu coller 5 minutes de pub au milieu. La réclame, la voilà justement, et avec elle l’occasion de zapper chez le concurrent le Mouv’. Probablement par pure coïncidence, le programmateur du Mouv’ se fait plaisir et balance le truc énorme, qu’on a trop peu entendu à l’époque, et encore moins maintenant. Le morceau se nomme Mary de Supergass, issu du 3ème album si ma mémoire est bonne, album faisait un peu moins pop sautillante, mais plus mélancolique que les 2 premiers. Et ça fait comme ça :

[audio:http://half-right.fr/wp-content/uploads/2008/05/supergrassmary.mp3]

Je ne saurais comment remercier le programmateur qui a eu l’idée de passer ce truc là. Supergrass est LE trio pop survitaminé qui a percé d’Oxford (ville de Radiohead par ailleurs) il y a plus de 10 ans. Des tas de connexions s’activent dans mon petit cerveau. La telecaster sunburst achetée pendant les études il y a plus de 10 ans (à moitié à cause du clip, à moitié à cause de J. Greenwood), le concert du Trabendo en 2002 avec Sylv, du gentil pogo du début à la fin, le Vattenfestival de Stockholm en 1999.. En arrivant chez moi, je me suis fait les 3 premiers albums de Supergrass, dans l’ordre et c’est toujours bon. J’ai quelque peu décroché par la suite de cette herbe là. Mais ils viennent de sortir un disque, ces garçons là méritent qu’on se raccroche aux wagons. En tous cas, s’ils donnent un concert près de chez vous, allez y les yeux fermés..

Parenthèse fermée, Le Mouv’ ne fait pas vraiment dans la finesse ensuite. Je rezappe sur Oui Fm, pour entendre trois titres consécutifs, encore plus mauvais que les précédents (ou au mieux sans intérêt, et/ou joués 1 Millions de fois par an) :
– BB Brunes – Dis Moi
– Red Hot Chhili Peppers – Californication
– Lenny Kravitz – I’ll be waiting

Bon c’est pas très grave, ils vont se ressaisir, un jour, je l’espère. C’est pas les groupes de talent qui manquent, y compris chez les Français, s’il n’y a que ça.. Exemple de 3 titres issus de notre terroir :

D’abord un petit Rhesus :
[audio:http://half-right.fr/wp-content/uploads/2008/05/rhesus-hey_darling.mp3]
Ensuite leurs excellents cousins de Staircase Paradox :
[audio:http://half-right.fr/wp-content/uploads/2008/05/staircaseparadoxbloodstrains.mp3]
Et un desormais classique du rock indé à la française, Nosfell :
[audio:http://half-right.fr/wp-content/uploads/2008/05/nosfell-sladinji.mp3]

Allez pour la route, encore un petit extrait de Supergrass :
[audio:http://half-right.fr/wp-content/uploads/2008/05/supergrassstereo.mp3]
A bientôt..

22
Avr

Indy pop rocks


Soma Fm est une radio « free and commercial free » (traduire gratuite et sans pub) emettant sur internet de leur antenne de San Fransisco. Elle comporte plusieurs canaux, dont le veritable bijou « indy pop rocks » , programmé par leur DJ Elise, qui diffuse 24/24 des artistes signés sur des labels indépendants ou parfois pas signés du tout.

L’objet de ce post n’est pas tellement de faire éloge de la station de radio (par ailleurs déja souligné lors de l’introduction du blog, et qui fera certainement l’objet d’un post à part entière) mais plutôt de vous faire part des conséquences potentiellement ravageuses de nouvelles lois sur les droits d’auteur. En effet, depuis 2007, une nouvelle loi américaine leur oblige à reverser des droits retroactivement depuis 1998. La radio qui par ailleurs n’a aucun revenu a donc fait appel à leurs auditeurs en vendant une compilation d’artistes du meilleur cru. Compilation que j’ai donc achetée (si si)
La compilation , intitulée « 14 slices of heaven » éditée à cette occasion, regroupe ce qui se fait de mieux dans les artistes indy pop-rock aux Etats-Unis. Les groupes aux noms géniaux comme « Say Hi To Your Mom », « Built Like Alaska », « Magneto », « Pompeii », « The Jane Anchor » cachent des vraies pépites de rock comme l’ont délaissée les radios actuelles, trop occupées à se jeter sur le dernier phénomène aux ventes multi-platinées outre-manche.
Chacun y trouvera probablement sa perle : les accros aux belles mélodies pop bien entendu, comme les amateurs de batterie avec le titre joué par « +/- (Plus/Minus) », son tempo très soutenu et ses roulements cosmiques :
[audio:http://half-right.fr/wp-content/uploads/2008/04/plus_minus-wakingupfin.mp3]

Personnellement je suis toujours sur le cul par le titre du groupe « Oranger » en ouverture du CD, qui mériterait de remplacer « Take me out » au titre de plus gros tube rock du millenaire :
[audio:http://half-right.fr/wp-content/uploads/2008/04/01-oranger-crooked.mp3]

Dans un tout autre style la chanson clôturant la compil jouée par « Pompeii » a de quoi donner des frissons et renvoyer Coldplay faire du cerf-volant sur leur plage de Brighton (qui a dit d’où ils n’auraient pas dû sortir ? Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit..).
[audio:http://half-right.fr/wp-content/uploads/2008/04/pompeiimiraclemilefin.mp3]

En plus, pour quelques dollars de plus (et un dollar, ce n’est pas grand chose), vous aurez un magnifique T-Shirt (Et le droit d’avoir votre minute de célébrité sur le net, cherchez bien, il y a des visages familiers dans les 3 premières pages..)

18
Avr

Ceci est un Post sur la Radio (hoho)

Si ce blog, écrit en Français ne s’adresse pas qu’aux parisiens, il faut bien que le lecteur provincial soit conscient de quelque chose, d’ un doux privilège dont jouissaient les parisiens à l’époque. Ce privilège s’appelait Ouï Fm, la radio rock. Au passé, donc. Rassurez vous, Ouï Fm existe toujours,
mais ce n’est plus un privilège. D’abord parce que la radio est mise en ligne sur le net et donc accessible de tout poste dûment connecté au réseau des réseaux. Ensuite parce que quand même, il faut bien dire que ce n’est plus tellement un cadeau, cette station.

J’ai 31 ans, j’ai commencé à écouter cette radio à l’age de 15 ans. Et entendu des animateurs de grand talent.
Le Rock n’ Roll Circus (Kad et Olivier avant la télé et le cinéma), le Ziggy Show (Kad tout seul bien avant son succès que l’on sait), Maurice c’est la nuit (qu’est il devenu ?), Ketchup and Marmelade (Melanie Bauer), autant d’émissions à l’impertinence toute rock n’ rollienne aujourd’hui disparus. Ajoutons aussi Didier Porte, Daniel Morin, récemment débauchés par France Inter, Mélanie que l’on retrouve avec bonheur chez Nova (sans doute une des plus belles voix de la radio française) et sûrement beaucoup d’autres, espérons tout de même qu’ils sauront garder Dom Kiris et Josquin.
Ce n’est pas seulement une question de personne, je déplore aujourd’hui le manque de nouveauté et de prise de risque, le passage en boucle de morceaux mille fois entendus (forcément, ils passent en boucle), les coupures de pub beaucoup trop fréquentes et plus marrantes du tout (assurances, banques, supermarchés, même avec Chevallier et Laspalesse, je ne trouve pas ça très marrant). Car oui avant, même les pubs et jingles étaient rigolos : « Si vous n’aimez pas les cuisines en Formica marron, rassurez-vous, le Rock non plus. » Ou bien « Si vous n’aimez pas les boules où quand on secoue ça fait de la neige, rassurez-vous, le Rock non plus. »
Je n’irais pas jusqu’à corréler cette frilosité, ce désespérant conformisme et cet intérêt accru pour les recettes publicitaires avec le rachat par une des « majors » des maisons de disques il y a quelques années, mais avouez qu’il y a de quoi se poser des questions.
Allez Kad, s’il te plaît, reviens..